texte Agathe Mercat

conception et mise en jeu Éric Thomas /musicien et Gweltaz Chauviré /comédien

production compagnie FELMUR  avec le soutien du Théâtre du Cercle -Rennes et du Festival Obliques -Brest

 

"Une série de mails très étonnants est arrivée dans ma messagerie. Le point de départ était un message ne m’étant pas adressé à propos d’affiches et de flyers. S’en est suivi une série de mails envoyés grâce à l’option « répondre à tous » témoignant du fait que beaucoup avaient reçu comme moi ce message. Ensuite est venu se greffer à cela une seconde série de mails de personnes qui demandaient à tous les auteurs des messages de ne pas répondre à tous. On imagine aisément la suite, à savoir de nouvelles personnes s’offusquant de recevoir tant de messages dans lesquelles il leur était demandé ,à eux qui n’avaient rien demandé, d’arrêter de répondre à tous.

Je me suis surprise à consulter régulièrement ma messagerie, un peu comme on regarde une série, à l’affût du prochain épisode. Une fois cette « série » terminée, j’ai eu envie de condenser cet échange. J’ai dû recevoir les mails sur une période d’un mois mais en m’amusant à les relire les uns après les autres une communauté est apparue, créée uniquement par une position commune à tous les membres: le fait de n’être pas concerné."    Agathe Mercat

 

"Je l'ai lu d'une traite, une cassure au milieu, une frénésie de lecture, un rythme extra, on a envie de pouvoir aller encore plus vite, et puis, ici, là, des sinusoïdes, des micro-pauses, de l'absurde, et on se marre."       Éric Thomas

 

"Ce type de proposition m'intéresse beaucoup. Construire à partir de paroles, d'écrits retranscrivant notre environnement, les déplacer dans un contexte artistique, cela permet de tenter une perception autre de notre environnement direct, de le connecter à nos sensations, nos sentiments, nos réactions singulières."   Gweltaz Chauviré

 

Nous nous sommes donc appropriés ce document poétique, sa structure, sa composition, et avons proposé à notre tour une lecture, un espace de jeu, un univers esthétique inspiré de ces échanges de mails.

Les spectateurs se retrouvent ainsi au sein d'un dispositif sonore et visuel que nous activons en direct. Nous y jouons afin de reconstituer cet événement.

Nous empruntons au jeu théâtral, à la musique, au travail du son, à la performance.

Le portrait de cette communauté créée par forward se dessine à travers une suite de propositions scéniques. Cela part de la narration, et se transforme en parcours à travers des sensations par touches successives.

C’est une certaine pratique de l’art qui nous intéresse ici : articuler le réel et l’esthétique. C'est par cette articulation que l'humour et la poésie de ces mails nous apparaissent.

 

[ICI] le dossier de présentation

 

photos © Melina Jaouen

 

 pour découvrir les autres spectacles :

 I Accueil I